La gare maritime de béjaïa

Probablement l’œuvre majeure de la société AXXAM. Conçu suite à un concours d’architecture dont elle fut lauréate.

Le projet de la gare maritime de Bejaia est probablement l’une des œuvres architecturales majeures de la société AXXAM. Elle est conçue suite à un concours national d’architecture dont elle fut lauréate.

L’Algérie, qui aspire diversifier son économie pour mettre fin à sa dépendance des ressources en hydrocarbures mise, entre autres, sur son potentiel touristique et le développement de ce secteur de service. Malheureusement, les structures d’accueil, et notamment, nos gares maritimes sont presque au même stade que durant la période coloniale.

De ce fait, et pour répondre aux exigences de la mondialisation et aux aspirations du pays, il est plus que nécessaire de construire de nouvelles gares maritimes, bien intégrées dans le tissu urbain existant tout en faisant, non seulement des joyaux architecturaux mais aussi des pôles d’attractivités par leurs activités et les services qu’ils proposent.

En général, les villes côtières qui disposent de ports marchands et de voyageurs, sont souvent en rupture par rapport à la mer et le port. En effet, la ville de Bejaia vit une rupture avec la mer, et son port constitue une véritable barrière physique. La promenade de la brise de mer constitue l’unique endroit ou la mer et la ville sont intimement liés. Nous considérons que l’aménagement du front de mer de la ville de Bejaia, est une opération à long terme, qui concerne toute la baie depuis l’arrière port jusqu’aux Aiguades.

La réalisation de la gare maritime est une aubaine pour enclencher une dynamique urbaine par des opérations de restructuration et de réhabilitation de l’espace portuaire et extra portuaire. Réussir l’aménagement de cette partie, créera probablement « Un effet boule de neige » pour prendre en charge, dans le futur, les autres parties, en particulier le reste de la zone portuaire située entre le fort de la casbah et le tunnel Abd El Kader et de ce dernier jusqu’à la zone des Aiguades en passant par la brise de mer et en englobant le port pétrolier.

Les gares maritimes apparaissent aujourd’hui de plus en plus comme des équipements urbains structurants, outils de développement territorial permettant d’accroître la croissance économique, l’accessibilité et l’attractivité des territoires.

De plus en plus, les nouvelles gares maritimes participent à la vie de la cité et deviennent des structures indispensables pour le fonctionnement et l’économie des villes qui les abritent. Leur intégration dans le tissu urbain leur permet de devenir des entités d’articulation entre la ville, le port et la mer.

La réalisation de la gare maritime a permis d’atténuer la rupture Ville – Mer, qui caractérise notre ville. Elle a visé entre autres l’ouverture de l’espace naturel maritime sur la ville mais elle a également permis :

  • La modernisation de l’espace portuaire
  • La création d’un pôle d’attraction
  • La création d’une zone d’activité économique.
  • La création d’un espace public de bonne qualité sur le plan esthétique et organisationnel.
  • Le gain d’assiettes foncières privilégiant l’aménagement en hauteur.
  • La rationalisation de l’occupation des sols extra portuaires
  • La valorisation du patrimoine historique dont jouit la zone

La réalisation de la gare maritime a fait partie d’un aménagement urbain plus global. Elle s’est réalisée dans la même continuité que le port de pêche ainsi que l’aménagement de la brise de mer que nous avons également eu l’honneur de concevoir

Ce n’est qu’une première partie d’une proposition d’aménagement ambitieuse de l’ensemble de l’espace portuaire qui sera échelonnée dans le temps, selon un Phasage, en tenant compte des dispositions juridiques et techniques qui risquent de se poser.

Le projet de la gare maritime est constitué de deux entités foncières distinctes.

1/ Une partie extra-muros au port, sur le site des ex comptoirs numidiens devenus une fabrique de buses et intégrés au patrimoine de l’entreprise portuaire

2/ Et une partie intramuros au port constituée de l’ancien hangar qui servait de gare maritime.

Les deux parties de cet aménagement constituent une opération unique et indissociable. Elles sont reliées par un double niveau de passerelle et ce pour permettre de dissocier et de cloisonner les flux de voyageurs entre les départs et les arrivées de celui des visiteurs.

La partie extramuros, bien qu’elle fasse partie intégrante de la gare maritime, est également un équipement qui est donné à la ville. Elle est organisée en trois entités.

  • Un parking urbain de 200 places qui fonctionne 24h/24 indépendamment de la gare maritime et qui est mis à la disposition du citoyen pour atténuer le crucial problème de stationnement qui se pose dans la zone, annexé à une zone de services et de commerces.
  • Un hall d’enregistrement et de traitement des voyageurs « départ » organisé sur deux niveaux, le premier étant réservé à l’enregistrement des voyageurs ainsi qu’aux guichets des compagnies maritimes, et le second au deuxième étage concernant les formalités d’embarquement des passagers et qui aboutit au deuxième niveau de la passerelle qui amène les passagers jusqu’au quai d’embarquement.
  • Un terminal de sortie des voyageurs « arrivée » qui après avoir été traité au deuxième étage de la partie intra-muros emprunteront la passerelle au premier niveau et sortiront du côté du comptoir numidien de sorte à ce que les flux de voyageurs piétons et véhiculés soient débarqués en deux lieux spatialement distincts.

La partie intramuros est réservée exclusivement aux activités d’une gare maritime avec toutes les dépendances nécessaires, administration, bureaux dédiés à la PAF aux services de douane, de banque, assurances, sanitaires et quelques espaces commerciaux et de consommation. Cette partie sert principalement pour

  • Le traitement de l’embarquement/débarquement des véhicules au niveau du RDC et du premier étage
  • Le traitement du débarquement des voyageurs non véhiculés et Une grande salle d’embarquement des passagers non véhiculés au niveau du 2eme Etage.
  • Un série d’espaces de consommation et de service au niveau du 3eme Etage

Cette partie est reliée directement au navire par une passerelle amovible, adaptable en fonction des spécificités du paquebot.

Une gare maritime est la première structure qu’un touriste étranger, venant par bateau, découvre dans un pays. L’image qu’il en fait est celle qui va le poursuivre durant tout son séjour. Un bon accueil, dans des conditions confortables avec une bonne hospitalité et une facilitation dans les formalités douanières sont les meilleurs gages de bienvenue et de fidélité.

Le traitement architectural de ce genre d’équipements doit s’approcher le plus du langage universel, de sorte à ce que le touriste, en arrivant, ne soit pas trop dépaysé.

C’est pour cela que le parti architectural que nous avons adopté se caractérise par le choix d’une architecture moderne qui allie, l’intégration au site, l’esthétique et la fonctionnalité. Le choix de la modernité est dicté d’abord par notre vision et notre philosophie de l’architecture en tant maitres d’œuvre, ensuite par la nature de l’équipement lui-même en tant qu’espace, que le touriste découvre et visite en premier lieu avant de découvrir le reste du pays.

L’harmonie, l’esthétique, la fonctionnalité et la modernité ont été nos soucis majeurs pour la conception du volume de l’équipement. D’autre part cette ouvrage est vu dans l’ensemble de ses façades, y compris par sa vue de dessus en tant que cinquième façade. En effet, se trouvant à un niveau altimétrique plus bas par rapport à la ville, aux immeubles environnants et notamment à la place Gueydon, la gare maritime est « vécu » aussi par sa vue aérienne. Cette situation stratégique nous a permis de traiter les toitures des blocs intérieur et extérieur comme des façades à part entière. Les toitures ondulées et les verrières qui y sont intégrées donnent un aspect plaisant à voir à partir de l’environnement immédiat.

Les façades sont réalisées en partie en murs rideaux et en partie en façades ventilées avec un choix de couleurs et un jeu de lumière qui cassent la morosité ambiante et donnent à l’ensemble un aspect harmonieux et moderne.

Le choix des revêtements de sol, du mobilier, tel que les bancs, la lumière et l’éclairage, l’intégration de la verdure, par la plantation d’arbres, d’arbustes, de plantes grimpantes, d’éléments de signalisation lumineux ont bénéficié d’une attention particulière lors de l’élaboration des dossiers d’exécution.

NOS PROJETS

Audit Interne

Aujourd'hui, la société AXXAM réalise son audit interne dans le but de transiter à l'ISO …